Archives quotidiennes :

Matthieu 5, 13-16 – Le goût salé des larmes

mardi 10 juin 2014

Comme les disciples étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait :  » Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux « .

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Le goût du sel me fait penser à celui de nos larmes et la lumière à celle qui brille en nous lorsque les choses s’éclairent et que nous en saisissons le sens après le temps des larmes. Cette lumière là ne brille pas que pour nous. Elle rend témoignage à l’altérité radicale qui ne se découvre que lorsque nous acceptons qu’elle brille aussi devant les hommes.

Jean-Marie Quéré