Archives quotidiennes :

Matthieu 9, 9-13 – L’appel –

Vendredi 4 juillet 2014

Jésus partit de là et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Nous avons tendance soit à mettre de côté ce qu’il y a de plus sombre en nous, soit au contraire à le mettre en avant dans une forme de plainte tout aussi stérile. D’entendre le maître du désir en appeler à cet endroit de division en nous, nous met face un véritable discernement qui vient nous déplacer de notre narcissisme. « Suis-moi » : reste présent à toi-même à l’endroit même ou l’altérité radicale se tient également et te convoque.

Jean-Marie Quéré