Archives quotidiennes :

Matthieu 9, 32-38 – Le possédé se tait –

Mardi 8 juillet 2014

On présenta à Jésus un possédé qui était muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l’admiration, et elle disait : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, il eut pitié d’elles parce qu’elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Alors que nous avons l’habitude d’associer le fait d’être possédé à une logorrhée qui dit n’importe quoi, il y a aussi une manière d’être possédé qui conduit au mutisme. Et lorsque ce qu’il y a de muet en nous se met à parler, nous ne manquons pas de vouloir le faire taire. L’attribuer au démon, n’est-ce pas ne pas pouvoir entendre ce qui en nous se met à parler !

Jean-Marie Quéré