Archives quotidiennes :

Matthieu 11, 20-24 – L’acte sans parole –

Mardi 15 juillet 2014

Jésus se mit à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties : « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil et la cendre en signe de pénitence. En tout cas, je vous le déclare : Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous, au jour du Jugement. Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville subsisterait encore aujourd’hui. En tout cas, je vous le déclare : le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi, au jour du Jugement. »

 Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Une conversion est d’abord un changement de direction nécessitant un retournement intérieur, intime. Tout acte, miracle y compris, sans la parole qui s’y attache, produit de la fascination mais termine en pluie de cendres. Il n’y a alors pas de changement possible.

Jean-Marie Quéré