Luc 6, 39-42 – Ce qui nous rend aveugle

Vendredi 12 septembre 2014

Jésus s’adressait à ses disciples en paraboles :  » Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais celui qui est bien formé sera comme son maître. Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : ‘Frère, laisse-moi retirer la paille qui est dans ton œil’, alors que tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Esprit faux ! enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l’œil de ton frère. « 

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

« Le disciple n’est pas au dessus du maître, mais le disciple bien formé sera comme le maître ». Qu’est-ce qu’être bien formé ? N’est-ce pas découvrir que nous sommes aveuglés. Nous retrouvons là un des effets de l’analyse qui nous « guérit »  de la projection sur les autres de ce que nous ne voyons pas en nous.

Jean-Marie Quéré