Luc 8, 19-21. Vouloir voir

Mardi 23 septembre 2014
La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le fit savoir à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Le propre de la névrose, c’est de réduire la rencontre à la satisfaction des sens. Ainsi vouloir voir l’autre, même son propre fils, son propre frère, ne témoigne pas nécessairement du désir de le rencontrer. Ici Jésus rappelle que ceux en qui il peut se reconnaître, ce sont ceux qui entendent la parole comme ne venant pas d’eux. La similitude avec l’intuition de Freud d’écouter l’autre parler sans le voir, sans être en vis à vis, témoigne de l’importance donnée à la parole comme ne venant pas de nous.

Jean-Marie Quéré