Luc 9, 18-22. Au plus près du désir inconscient

Vendredi 26 septembre 2014
Un jour, Jésus priait à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Pour la foule, qui suis-je ? » Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prit la parole et répondit : « Le Messie de Dieu. » Et Jésus leur défendit vivement de le révéler à personne, en expliquant : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »

 Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Qui est le Messie de Dieu ? Le psychanalyste a quelque chose à apprendre de celui qui est reconnu comme tel. Parce que sa parole dit quelque chose qui semble au plus près du désir inconscient qui habite tout homme.

Jean-Marie Quéré