Luc 21, 29-33. La parole est bourgeon

Vendredi 28 novembre 2014

Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il leur dit cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous n’avez qu’à les regarder pour savoir que l’été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Quels versets magnifiques ! La Parole ne serait pas germe comme nous le pensons souvent mais bourgeon. Elle dit quelque chose qui est déjà là mais pas encore totalement déployé. Il n’y a qu’à regarder pour voir. L’été ouvre la terre au soleil, sans ombre. Ce n’est pourtant jamais acquis, chaque génération a à le découvrir. Que ce soit l’intime et la lumière de l’été, notre parole qui bourgeonne sans cesse, jamais totalement accomplie, la parole qui transcende, tous ont la même source.

Jean-Marie Quéré