Archives quotidiennes :

Matthieu 11, 28-30. Prendre la névrose sur soi

Mercredi 10 décembre 2014

En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

C’est surprenant cette association joug et aisé, fardeau et léger. Nous faisons souvent de notre névrose un fardeau, quelque chose de lourd à porter tant elle nous condamne à la répétition et à la torture de l’âme. Souvent d’ailleurs de vouloir la faire disparaître la fait revenir de plus belle. Il ne s’agit pas tant de vouloir y échapper ou de s’en débarrasser que de découvrir qu’elle est le signe de quelque chose de plus profond en nous et qui est de l’ordre du désir. La guérison ne prend pas la place de la névrose, elle vient en plus et la rend plus légère.

Jean-Marie Quéré