Archives quotidiennes :

Marc 1, 21-28. Le Verbe qui ne vient pas de nous – Marcos 1,21-28. El Verbo que no viene de nosotros mismos.

Mardi 13 janvier 2015

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. » L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Toute adresse du Verbe fait lever nos résistances : « Que nous veux-tu ? es-tu venu pour nous perdre ? ». Pourtant, dans un mouvement paradoxal, nous le reconnaissons pour ce qu’il est, « je sais qui tu es », comme ne venant pas du moi mais bien des profondeurs de nous-mêmes, c’est à dire du sujet de l’inconscient, qui trouve ses racines dans l’altérité radicale qui nous fonde, « tu es le Saint de Dieu ».

Jean-Marie Quéré

Martes 13 de enero 2015

En aquel tiempo, Jesús y sus discípulos entraron en Cafarnaún, y cuando el sábado siguiente fue a la sinagoga a enseñar, se quedaron asombrados de su doctrina, porque no enseñaba como los escribas, sino con autoridad. Estaba precisamente en la sinagoga un hombre que tenía un espíritu inmundo, y se puso a gritar: « ¿Qué quieres de nosotros, Jesús Nazareno? ¿Has venido a acabar con nosotros? Sé quién eres: el Santo de Dios. » Jesús lo increpó: « Cállate y sal de él. » El espíritu inmundo lo retorció y, dando un grito muy fuerte, salió. Todos se preguntaron estupefactos: « ¿Qué es esto? Este enseñar con autoridad es nuevo. Hasta a los espíritus inmundos les manda y le obedecen. » Su fama se extendió en seguida por todas partes, alcanzando la comarca entera de Galilea.

Toda palabra que nos dirige el Verbo hace que se eleven nuestras resistencias: “¿Qué quieres de nosotros? ¿Has venido a acabar con nosotros?” Sin embargo, en un paradójico movimiento, lo reconocemos por lo que es, “sé quién eres”, no viniendo del yo sino de las profundidades de nosotros mismos, es decir del sujeto inconsciente que encuentra sus raíces en la alteridad radical que nos funda, “tú eres el Santo de Dios”.

Jean-Marie Quéré