Archives quotidiennes :

Marc 1, 29-39. Tout le monde te cherche – Marcos 1,29-39. Todo el mundo te busca.

Mercredi 14 janvier 2015

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

« Tout le monde te cherche » : parole souvent adressée à l’enfant qui s’est caché ou mis à l’écart, pour se retrouver à lui-même. Et qui, si nous savons aller vers lui et le rejoindre, ressort plus fort pour affronter ce pour quoi il est au monde.

Jean-Marie Quéré

Miércoles 14 de enero 2015

En aquel tiempo, al salir Jesús de la sinagoga, fue con Santiago y Juan a casa de Simón y Andrés. La suegra de Simón estaba en cama con fiebre, y se lo dijeron. Jesús se acercó, la cogió de la mano y la levantó. Se le pasó la fiebre y se puso a servirles. Al anochecer, cuando se puso el sol, le llevaron todos los enfermos y endemoniados. La población entera se agolpaba a la puerta. Curó a muchos enfermos de diversos males y expulsó muchos demonios; y como los demonios lo conocían, no les permitía hablar. Se levantó de madrugada, se marchó al descampado y allí se puso a orar. Simón y sus compañeros fueron y, al encontrarlo, le dijeron: « Todo el mundo te busca. » Él les respondió: « Vámonos a otra parte, a las aldeas cercanas, para predicar también allí; que para eso he salido. » Así recorrió toda Galilea, predicando en las sinagogas y expulsando los demonios.

“Todo el mundo te busca”: palabras que a menudo dirigimos al niño que se ha escondido o apartado para reencontrarse a sí mismo. Si sabemos ir hacia él y aproximarnos a él, saldrá fortalecido para afrontar aquello para lo que está en el mundo.

Jean-Marie Quéré