Archives quotidiennes :

Marc 3,1-6. La colère face aux coeurs endurcis – Marcos 3,1-6. La ira ante los corazones endurecidos.

Mercredi 21 janvier 2015

En ce temps- là, Jésus entra de nouveau dans la synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser.  Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. »  Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient.  Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.  Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

La Vérité ne se découvre pas par une forme d’angélisme, encore moins par  une technique de communication qui permettrait de dire les choses posément et sereinement. Elle se révèle aussi par la colère qui se lève face aux cœurs endurcis. Celui dont le regard est pris par la colère a nécessairement rencontré un cœur endurci.

Jean-Marie Quéré

Miércoles 21 de enero 2015

En aquel tiempo, entró Jesús otra vez en la sinagoga, y había allí un hombre con parálisis en un brazo. Estaban al acecho, para ver si curaba en sábado y acusarlo. Jesús le dijo al que tenía la parálisis: « Levántate y ponte ahí en medio. » Y a ellos les preguntó: « ¿Qué está permitido en sábado?, ¿hacer lo bueno o lo malo?, ¿salvarle la vida a un hombre o dejarlo morir? » Se quedaron callados. Echando en torno una mirada de ira, y dolido de su obstinación, le dijo al hombre: « Extiende el brazo. » Lo extendió y quedó restablecido. En cuanto salieron de la sinagoga, los fariseos se pusieron a planear con los herodianos el modo de acabar con él.

La Verdad no se descubre a través de una forma de actitud angelical y mucho menos a través de una técnica de comunicación que permitiría decir las cosas pausada y serenamente. La Verdad se revela también a través de la ira que se enciende ante los corazones endurecidos. Aquel cuya mirada está tomada por la ira, se ha encontrado necesariamente con un corazón endurecido.

Jean-Marie Quéré