Archives quotidiennes :

Marc 3, 22-30 La détermination du désir – Marcos 3, 22-30 La determinación del deseo.

lundi 26 janvier 2015

Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. » 

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Lorsque notre division intérieure apparaît, nous avons tendance à la cacher ou à en faire un conflit névrotique duquel il nous est difficile de sortir. Découvrir qu’il y a en nous un désir plus profond, inconscient, qui nous soutient, permet de ne pas rester prisonnier de cette division. Consulter un psychanalyste et prendre le pas du divan permet de découvrir toute la détermination de ce désir qui ne vient pas directement du « moi ».

Lunes 26 de enero 2015

En aquel tiempo, los escribas que habían bajado de Jerusalén decían: -«Tiene dentro a Belzebú y expulsa a los demonios con el poder del jefe de los demonios.» Él los invitó a acercarse y les puso estas parábolas: -« ¿Cómo va a echar Satanás a Satanás? Un reino en guerra civil no puede subsistir; una familia dividida no puede subsistir. Si Satanás se rebela contra si mismo, para hacerse la guerra, no puede subsistir, está perdido. Nadie puede meterse en casa de un hombre forzudo para arramblar con su ajuar, si primero no lo ata; entonces podrá arramblar con la casa. Creedme, todo se les podrá perdonar a los hombres: los pecados y cualquier blasfemia que digan; pero el que blasfeme contra el Espíritu Santo no tendrá perdón jamás, cargará con su pecado para siempre. » Se refería a los que decían que tenía dentro un espíritu inmundo.

Cuando aparece nuestra división interior, tenemos tendencia a esconderla o a hacer de ella un conflicto neurótico del que nos es difícil salir. Descubrir que hay en nosotros un deseo inconsciente más profundo, que nos sostiene, permite que no permanezcamos prisioneros de esta división. Consultar a un psicoanalista y ponernos sobre el diván permite descubrir la entera determinación de ese deseo que no viene directamente del “yo”

Jean-Marie Quéré