Archives quotidiennes :

Jean 15,12-17. Par qui suis-je vraiment aimé ? – Juan 15, 12-17.¿Quién me ama verdaderamente?

Vendredi 8 mai 2015

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

La véritable liberté n’est pas dans le fait de pouvoir choisir ce que nous voulons ou pas, ce qui nous met toujours dans une indécision angoissante et indépassable,  mais de consentir à être choisi par l’autre. Ainsi à la question « qui me choisit vraiment pour ce que je suis ? », nous pouvons répondre sans difficulté. Il en est de même pour l’amour : « Par qui suis-je vraiment aimé ? » nous aide plus que de chercher à savoir qui on aime.

 Viernes 8 de mayo 2015

En aquel tiempo, dijo Jesús a sus discípulos: « Éste es mi mandamiento: que os améis unos a otros como yo os he amado. Nadie tiene amor más grande que el que da la vida por sus amigos. Vosotros sois mis amigos, si hacéis lo que yo os mando. Ya no os llamo siervos, porque el siervo no sabe lo que hace su señor: a vosotros os llamo amigos, porque todo lo que he oído a mi Padre os lo he dado a conocer. No sois vosotros los que me habéis elegido, soy yo quien os he elegido y os he destinado para que vayáis y deis fruto, y vuestro fruto dure. De modo que lo que pidáis al Padre en mi nombre os lo dé. Esto os mando: que os améis unos a otros. »

La verdadera libertad no está en el hecho de poder elegir lo que queremos o no; esto nos pone siempre en una indecisión angustiosa e insuperable, sino en consentir a ser elegido por el otro. Así podemos responder sin dificultad a la cuestión  “¿quién me elige verdaderamente por lo que soy?”. Lo mismo ocurre con el amor: la pregunta “¿quién me ama verdaderamente?” nos ayuda más que el buscar saber a quién amamos.

Jean-Marie Quéré