Archives quotidiennes :

Jean 16, 29-33. Le courage face à la solitude – Juan 16,29-33. El valor ante la soledad.

Lundi 18 mai 2015

En ce temps-là, les disciples de Jésus lui dirent : « Voici que tu parles ouvertement et non plus en images. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et tu n’as pas besoin qu’on t’interroge : voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. » Jésus leur répondit : « Maintenant vous croyez ! Voici que l’heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

 L’heure de la solitude vient -déjà elle est venue- c’est à dire qu’elle est là depuis toujours. Nous est révélé ici que contrairement à l’isolement, la solitude ouvre à l’altérité en nous. Ce qui n’empêche pas que la souffrance que produit cette solitude nous demande du courage.

Lunes 18 de mayo 2015

En aquel tiempo, dijeron los discípulos a Jesús: « Ahora sí que hablas claro y no usas comparaciones. Ahora vemos que lo sabes todo y no necesitas que te pregunten; por ello creemos que saliste de Dios. » Les contestó Jesús: « ¿Ahora creéis? Pues mirad: está para llegar la hora, mejor, ya ha llegado, en que os disperséis cada cual por su lado y a mí me dejéis solo. Pero no estoy solo, porque está conmigo el Padre. Os he hablado de esto, para que encontréis la paz en mí. En el mundo tendréis luchas; pero tened valor: yo he vencido al mundo. »

La hora de la soledad está para llegar -ya ha llegado- es decir que está ahí desde siempre. Aquí se nos revela que, contrariamente al aislamiento, la soledad abre a la alteridad en nosotros. Esto no impide que el sufrimiento producido por esta soledad requiera valor.

Jean-Marie Quéré