Marc 12, 35-37. Une histoire toujours trouble – Marcos 12, 35-37. Una historia siempre tumultuosa.

Vendredi 5 juin 2015

Alors qu’il enseignait dans le Temple, Jésus, prenant la parole, déclarait : « Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ? D

avid lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds !” David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient alors qu’il est son fils ? » Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Quel plaisir en effet de découvrir que notre filiation est plus grande et plus inaccessible que les générations dont nous sommes issus. Plaisir profond et joyeux de ne pas être réduit aux insuffisances d’une histoire humaine toujours trouble.

Viernes 5 de junio 2015.

En aquel tiempo, mientras enseñaba en el templo, Jesús preguntó: – «¿Cómo dicen los escribas que el Mesías es hijo de David? El mismo David, inspirado por el Espíritu Santo, dice: “Dijo el Señor a mi Señor: Siéntate a mi derecha, y haré de tus enemigos estrado de tus pies.” Si el mismo David lo llama Señor, ¿cómo puede ser hijo suyo?» La gente, que era mucha, le escuchaba con placer.

Qué placer, efectivamente, descubrir que nuestra filiación es más grande y más inaccesible que las generaciones de las que somos fruto. Placer profundo y alegría de que no se nos reduzca a las insuficiencias de una siempre turbia historia humana.

Jean-Marie Quéré