Matthieu 7,1-5. Le regard dissocié – Mateo 7,1-5. La mirada disociada.

Lundi 22 juin 2015

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ; de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera. Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ? Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

L’hypocrisie est donc la conséquence de la projection de notre regard dans celui de l’autre. Nous sommes ainsi invités à revenir en nous-mêmes afin qu’à travers nos sens,  parole et corps ne fassent qu’un. Tout enseignement qui ne prend pas appui sur cette considération nous entraîne vers une dissociation d’avec nous-mêmes.

Lunes 22 de junio 2015.

En aquel tiempo, dijo Jesús a sus discípulos: « No juzguéis y no os juzgarán; porque os van a juzgar como juzguéis vosotros, y la medida que uséis, la usarán con vosotros. ¿Por qué te fijas en la mota que tiene tu hermano en el ojo y no reparas en la viga que llevas en el tuyo? ¿Cómo puedes decirle a tu hermano: « Déjame que te saque la mota del ojo », teniendo una viga en el tuyo? Hipócrita; sácate primero la viga del ojo; entonces verás claro y podrás sacar la mota del ojo de tu hermano. »

La hipocresía es pues la consecuencia de la proyección de nuestra mirada en la del otro. Se nos invita así a volver a nosotros mismos para que, a través de los sentidos, la palabra y el cuerpo sean uno. Toda enseñanza que no se apoye en esta consideración nos conduce hacia una disociación con respecto a nosotros mismos.

Jean-Marie Quéré