Archives quotidiennes :

Matthieu 7, 21-29. S’en remettre à l’autorité – Mateo 7,21-29. Remitirse a la autoridad.

Jeudi 25 juin 2015

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ce jour-là, beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons expulsé les démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?” Alors je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui commettez le mal !” Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. » Lorsque Jésus eut terminé ce discours, les foules restèrent frappées de son enseignement, car il les enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme leurs scribes.

Lire le billet du jour sur le site de l’Abbaye de Tamié.

Nous reconnaissons une véritable autorité à ce qu’elle nous convoque à une certaine nudité avec nous-mêmes. Nous ne pouvons alors plus nous cacher derrière le savoir ou le souci de de vouloir comprendre les choses. Cependant l’autorité n’est jamais désincarnée. C’est toujours un autre qui en est porteur et à qui, tel un enfant avec son père, nous avons à nous remettre.

Jueves 25 de Junio 2015

En aquel tiempo, dijo Jesús a sus discípulos: « No todo el que me dice « Señor, Señor » entrará en el reino de los cielos, sino el que cumple la voluntad de mi Padre que está en el cielo. Aquel día muchos dirán: « Señor, Señor, ¿no hemos profetizado en tu nombre, y en tu nombre echado demonios, y no hemos hecho en tu nombre muchos milagros? »Yo entonces les declararé: « Nunca os he conocido. Alejaos de mí, malvados. » El que escucha estas palabras mías y las pone en práctica se parece a aquel hombre prudente que edificó su casa sobre roca. Cayó la lluvia, se salieron los ríos, soplaron los vientos y descargaron contrala casa; pero no se hundió, porque estaba cimentada sobre roca. El que escucha estas palabras mías y no las pone en práctica se parece a aquel hombre necio que edificó su casa sobre arena. Cayó la lluvia, se salieron los ríos, soplaron los vientos y rompieron contra la casa, y se hundió totalmente. » Al terminar Jesús este discurso, la gente estaba admirada de su enseñanza, porque les enseñaba con autoridad, y no como los escribas.

La verdadera autoridad se reconoce porque nos convoca a cierta desnudez con nosotros mismos. A partir de ahí ya no podemos escondernos detrás del saber o de la preocupación de querer entender las cosas. Sin embargo, la autoridad no está nunca desencarnada. Es siempre otro el que la encarna y es a él a quien debemos remitirnos, como un niño a su padre.

Jean-Marie Quéré