Archives mensuelles : octobre 2015

Douleur et handicap mental

Dimanche 4 octobre 2015

Cette conférence a eu lieu le 24 septembre 2015 dans le cadre d’une journée organisée par  l’ADAPEI du Rhône  sur « douleur et handicap mental ».

 

La référence absolue du psychanalyste est la position du nouveau-né et du tout petit, celui du temps de l’infans. En effet, la période où l’enfant n’a pas accès au langage verbal, à l’usage des mots pour se faire entendre et comprendre, nous apprend quelque chose quant à l’approche de la douleur. La psychanalyse n’est pas une discipline pour illuminés en mal de sexualité plus ou moins épanouie. Et si le psychanalyste ne traite pas la douleur, il n’en a ni les compétences ni les outils, en revanche, il traite de la douleur. C’est dire qu’il s’attache à entendre, et à ce que soit entendu, ce qui n’est pas dit avec des mots. Le psychanalyste donne toute son importance à ce qui parle en dehors du langage verbal. Continuer la lecture